Orano, stratégie d'influence

1607502361565.jpeg

Comment lutter contre les idées reçues qui parasitent le débat sur l’énergie nucléaire en France ?

Le contexte

Considérée de longues années comme un atout inconditionnel pour la France, l’énergie nucléaire est remise en question par l’opinion publique depuis le début du XXIème siècle.

La peur de l’accident industriel (renforcée par la catastrophe de Fukushima) et la question de la gestion des déchets radioactifs suscitent une défiance marquée du grand public quant à la pertinence de cette énergie.

Un discours de suspicion alimenté par une forte mobilisation des associations écologistes, qui rendent inaudibles les arguments des défenseurs du nucléaire sur ses atouts en termes de lutte contre le réchauffement climatique ou de sécurité d’approvisionnement.

Dans le même temps, Orano cherche à émerger et à gagner en visibilité et en notoriété auprès du grand public, un an après son changement d’identité (ex-Areva) qui avait vocation à mettre derrière elle les scandales des années précédentes.

 

Notre réponse

Faire adopter à Orano une posture de pédagogue sur le nucléaire

Mettre en lumière auprès du grand public les idées reçues sur le nucléaire

En se basant sur une étude d’opinion mesurant les perceptions et connaissances des Français sur le nucléaire, mettre en lumière dans le débat public les idées reçues sur le sujet, en communiquant sur le sujet à la fois dans la presse et sur les réseaux sociaux

Valoriser les atouts du nucléaire auprès des leaders d’opinions (journalistes, think-tank, ..)

Diffuser l’étude et lancer un plan de rencontres auprès des leaders d’opinion capables de contrebalancer les arguments des ONGs et associations dans le débat public sur le temps long

Faire passer Orano d’une posture défensive à une posture pédagogique

Eviter un discours moralisateur auprès des Français sur leur manque de connaissances sur le sujet, et axer la communication sur les forces du nucléaire face aux enjeux actuels (réchauffement climatique, atout en termes d’emploi)

 

Nos résultats

Organisation d’une conférence de presse sur les résultats et grands enseignements de l’étude, en valorisant les atouts du nucléaire dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Campagne réseaux sociaux centrée sur les chiffres clés de l’étude Organisation d’un plan de rencontres entre Philippe Knoche (DG d’Orano) et plusieurs leaders d’opinions (Think tanks, rédacteurs en chef et éditorialistes de la presse nationale)

Près de 40 retombées presse dans le mois suivant la publication de l’étude, essentiellement dans les médias nationaux.